E-Sport : Recrudescence de paris chez les mineurs

Après que le gouvernement ait légiféré le secteur des casinos et des casinos en ligne en raison du nombre important de mineurs qui allaient régulièrement jouer casino, faute de contrôle systématique à l’entrée, c’est aujourd’hui au tour du marché de l’e-sport de faire polémique. En effet, ce récent secteur comptabilise un nombre de plus en plus important de mineurs, ces derniers pouvant très facilement parier sur leurs jeux vidéo préférés en ligne. Il est vrai que les mineurs sont particulièrement sollicités sur la toile et qu’ils peuvent avoir un accès très facile à ce type de paris, alors que ces derniers sont strictement interdits à cette population.

Valve facilite les paris e-sportifs chez les mineurs

En effet, c’est notamment grâce à l’application mobile de la société Valve que les joueurs peuvent parier très facilement sur les compétitions d’e-sport. Celle-ci permet à en effet aux joueurs de vendre l’ensemble de leurs récompenses virtuelles sur bon nombre de marchés. Les joueurs peuvent également mettre leurs skins en jeu en fonction des résultats des différentes compétitions de jeux vidéo. De plus, ils peuvent aussi participer à diverses loteries qui permettent de pouvoir gagner des skins. Et Valve n’est pas la seule entreprise à proposer cette possibilité étant donné qu’il existe de nombreuses plateformes qui permettent aux joueurs de revendre des objets sans s’intéresser à leur âge. Ces plateformes incitent donc les mineurs à effectuer des paris sur les compétitions de jeux vidéo et ces derniers sont de plus en plus nombreux à le faire. Aussi, certains acteurs commencent à tirer la sonnette d’alarme, comme par exemple le fondateur de la société Unikrn qui est l’une des premières entreprises à s’être spécialisée dans les paris d’e-sport, ou encore l’ESL (la Ligue de Sport Electronique).